16/11/2012

La colère d’«un paquet de Gauloises»

J’ai cliqué sur un « J’aime » avec une hâte qui ne m’a en rien surprise… Facebook fait office, quelquefois, de plateforme de fortune, de cris de détresse appropriés dans un monde de brutes. Le groupe « Un paquet de Gauloises en colère » n’est pas un groupe fumeux, il crée simplement l’évidence. La stupeur. Et finalement la promesse d’être – on l’espère – entendu !


Prenez des femmes de militaires français envoyés en mission en Afghanistan. Depuis octobre 2011, elles attendent leurs soldes mensuelles d’environ 1500 francs… Etat français, où es-tu ? Les soldes ne sont pas venues. De guerre lasse et après avoir crié leur désespoir à l’envi et, surtout dans le vide, elles ont décidé de passer à l’action (et imité leurs camarades américaines). Comme elles en ont plein le dos, elles les affichent. Pas de visages révulsés. Non, seulement des dos anonymes nus où sont écrits des messages de colère. On devine la spirale infernale de ces familles vouées à elles-mêmes : factures impayées, frigos vides, sommations, ventres creux, insomnies, injustice, intérêts bancaires en hausse, morals en berne, huissiers, foire à la débrouille avec les proches, rage…

Mais là où l’on frise l’arrogance, c’est quand il leur est répondu : « Nous ne pouvons vous payer car nous avons un problème de logiciel comptable. » Depuis plus de treize mois, aucun informaticien ou ingénieur de grand pays qu’est la France n’arrivent à bout d’un simple logiciel… Vous m’en direz tant… Heureusement, les dos n’ont pas dit leurs derniers mots. La douleur unit et réunit. Même si on leur a promis qu’à « Nöel, tout sera réglé », soutenez-les dans leur juste cause (via Facebook). Et au moment où une partie de la planète a repris les armes (les vraies), n’oublions pas que des hommes - et des femmes – risquent leur vie tous les jours… Tout ça pour mettre leurs familles à l’abri !

 

Les commentaires sont fermés.