27/09/2011

Un jour, madame Marie a perdu la mémoire...

Ses yeux bleus pétillent… Cependant, la maladie a fait son chemin, ella a tissé ces milliers de fils invisibles de l’Absence. Durablement et inexorablement. Cette dame, je l’appellerai Madame Marie. Elle me regarde et elle semble me reconnaître. Illusion. Son iris se perd dans le mien. Où est-elle ? Dans l’incertain. Où va t-elle ? Vers le certain.

Lire la suite