27/01/2011

Jeune... et déjà politicien

« La politique au berceau », titre un hebdomadaire genevois, qui part à la rencontre des jeunes politiciens briguant un siège dans les Conseils municipaux de la Ville et dans les communes. C’est vrai, ils sont jeunes et ils comptent bien obtenir un siège d’élu… Eh bien, bravo à eux, qu’ils soient de gauche, de centre ou de droite !

 

Lire la suite

Planquez vos chats!

416 personnes Facebook « aiment ça »! Quoi ? « La journée contre le meurtre des chats ! » Je ne te dis pas le contenu de cette page… Photos à l’appui, on nous envoie en pleine face des matous pendus, écartelés, torturés… On est contre, mais les anti-chats continuent à y insérer – et insuffler - leur haine ! Le nom de cet abominable personnage apparaît « tout naturellement ». Il prend son pied, apparemment, l’auteur fourbe de cette page !

Lire la suite

12/01/2011

Marina: tout le monde est avec toi!

Quel bonheur, Marina, frappée d’une balle dans la tête il y a trois mois, revient à elle. Et la jeune fille dit se souvenir de tout. La «news» émane du GHI… Ouf! Quelle surprise aussi de lire les commentaires postés sur notre site Internet: amicaux ! Je n’y croyais pas… Tant j’ai l’habitude de consulter des propos haineux et, parfois, à la limite du supportable.

A croire que la possibilité donnée de réagir et de commenter l’information donne le droit de «vomir» son mépris. A l’égard des gens, quels qu’ils soient: noir, blanc, rouge, bleu, vert… Tout y passe. Les anonymes – c’est plus facile - s’en donnent à cœur joie, se défoulent à qui mieux-mieux !

Et là, ô miracle, les Genevois semblent tous unis derrière le drame que vit – encore – cette jeune fille. Sûre que ces messages de soutien vont continuer à lui donner la force de se rétablir. De se souvenir, de se battre, de revenir à la vie. Merci à tous les blogueurs et autres commentateurs de la soutenir. Pour moi, je vous le dis, cela fait du bien de voir que nous sommes tous capables du meilleur aussi !

11:27 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

05/01/2011

Ritaline, pas ma copine!

Faut-il attendre Oskar Freysinger pour évoquer les effets de la Ritaline? La réponse est «oui».
Ainsi, le tribun UDC a déposé, en juin 2010 déjà, une interpellation visant à demander au Conseil fédéral « d’effectuer une étude approfondie sur les effets à long terme et les éventuels moyens compensatoires pour les remplacer ». Les études, visant à confirmer les effets positifs existent. Mais de qui émanent-elles ? Des groupes pharmaceutiques, et ce, directement ou indirectement.
Avant que les termes « hyperactifs » ou « déficit d’attention » n’existent, les enfants étaient classés « rêveur, dans la lune » ou «trublion, agité ». Aujourd’hui, les termes ont été revisités scientifiquement.  Ce que je dis, c’est que les enfants sont de plus en plus placés dans des « cases » et, ainsi, promptement médicalisés. La preuve : le nombre de ventes de Ritaline en constante augmentation et les parents, de plus en plus nombreux, invités à faire poser, à leur progéniture, « le » diagnostic. 
Pourquoi ? C’est la question que nous tous devons nous poser. Notre société, en mal de compétition en tous genres, doit taire les personnes « pas comme les autres »… Nous gérons nos enfants comme de futurs leaders : ils doivent être calmes, appliqués, intelligents, etc.
Oui, les enfants souffrant réellement de ces maladies existent. Et de tels médicaments peuvent être nécessaires. Mais ils ne doivent pas être prescrits à tout-va.