05/01/2011

Ritaline, pas ma copine!

Faut-il attendre Oskar Freysinger pour évoquer les effets de la Ritaline? La réponse est «oui».
Ainsi, le tribun UDC a déposé, en juin 2010 déjà, une interpellation visant à demander au Conseil fédéral « d’effectuer une étude approfondie sur les effets à long terme et les éventuels moyens compensatoires pour les remplacer ». Les études, visant à confirmer les effets positifs existent. Mais de qui émanent-elles ? Des groupes pharmaceutiques, et ce, directement ou indirectement.
Avant que les termes « hyperactifs » ou « déficit d’attention » n’existent, les enfants étaient classés « rêveur, dans la lune » ou «trublion, agité ». Aujourd’hui, les termes ont été revisités scientifiquement.  Ce que je dis, c’est que les enfants sont de plus en plus placés dans des « cases » et, ainsi, promptement médicalisés. La preuve : le nombre de ventes de Ritaline en constante augmentation et les parents, de plus en plus nombreux, invités à faire poser, à leur progéniture, « le » diagnostic. 
Pourquoi ? C’est la question que nous tous devons nous poser. Notre société, en mal de compétition en tous genres, doit taire les personnes « pas comme les autres »… Nous gérons nos enfants comme de futurs leaders : ils doivent être calmes, appliqués, intelligents, etc.
Oui, les enfants souffrant réellement de ces maladies existent. Et de tels médicaments peuvent être nécessaires. Mais ils ne doivent pas être prescrits à tout-va.

Commentaires

Exactement la question que je me pose depuis pas mal de temps...

Écrit par : Nowar | 05/01/2011

je peux certifier que la Ritaline vendue sans ordonnance en 1964 était considérée comme coupe faim,en effet sans oublier ses effets de super nervosité accompagnant cet excitant qui fut remplacé par la suite par la fameuse Spiruline aussi considérée comme coupe faim.alors de la Ritaline c'est danger pour les enfants,comme dirait le célèbre professeur Tournesol .à manier avec beaucoup de précaution,car elle peut aussi déclancher des crises d'agressivité,et si les enfants dormaient plus ,et pouvaient ne pas être aussi bousculés qu'ils le sont actuellement ,peut-être entendrions nous moins des phrases du genre,ils sont super actifs,ce sont des enfants qui en ont peut-être assez d'être surcouvés ou surprotégés,qui sait?
bien à vous et bonne soirée!

Écrit par : lovsmeralda | 06/01/2011

La ritaline n'est pas prescrite à tout va. Toute ordonnance est visée par le médecin cantonal. Déja aujourd'hui les contrôles sont vraiment très stricts et il n'y a pas de risque de dérapage.

Quand on connait parmis ses proches des personnes, enfants ou adultes, qui sont réellement hyperactives et quand on voit comment elles retrouvent une vie, leur vie, une fois qu'elles disposent de ce médicament, on adopte un point de vue un peu plus pragmatique, basé sur l'expérience des personnes directement concernées et pas sur des aprioris.

Écrit par : MarieNo | 06/01/2011

Nos mères et grands-mères avaient Saridon,nous la Ritaline coupe faim permettant de travailler durant 18 heures sans arrêt et ce dans les années 60,et vendu sans ordonnance,mais la donner aux enfants peut être encore pire que l'hyperactivité dont on dit qu'ils souffrent,ne vaudrait-il pas mieux moins les surprotéger,les laisser s'éclater avant qu'il ne deviennent des ados remplis de hargne envers leurs parents,et surtout abandonnez ces fameuses consoles qui excitent plus qu'elles ne calment,d'ailleurs le mot consolation dont elles sont affublées ne remplaceront jamais l'amour des parents et du savoir de leurs grands parents
bonne soirée pour vous!

Écrit par : line.bielmann | 06/01/2011

Bonjour,
J'ai un enfant qui a ce trouble, trouble me semble faible pour décrire ce qu'il subit, subissait...
Je ne pense pas que les professionnels des hôpitaux prescrivent de la Ritaline pour se faire plaisir, ni à eux, ni aux laboratoires...
Ces prescription sont sécurisée et murement réfléchies, discutées...
En tout état de cause, je peux vous dire qu'aucune dépendance n'est présente et que ce médicament aide réellement les enfants à se concentrer.
Je n'ai pas l'ambition de voir mon fils entrer à HEC je souhaite juste qu'il puisse comprendre comme tout enfant, ce qu'il lit, je vous assure que c'est plus important que la course aux compétitions dont vous parlez.

Bien cordialement

Écrit par : Emma | 06/01/2011

Visiblement, certaines personnes n'ont pas la plus petite idée de ce que cela représente pour un être humain que d'être hyperactif! Cela n'a strictement rien à voir avec le fait d'être surprotégé (ou non), de s'éclater (ou non), d'utiliser (ou non) une console de jeu vidéo! Ecoutez Emma. Ecoutez son enfant. Ecoutez vos proches qui vivent avec cette condition. Ca n'a rien à voir avec les préconceptions que vous en avez!

Écrit par : MarieNo | 06/01/2011

pour se faire 1 idée plus éclairée, il est bon d'aller voir ce qui se passe en Amérique et surtout au Canada, ils en reviennent... trop d'enfants sont taxés
alors qu'ils ne sont pas prêt émotionnellement, famille en difficulté,tv...
c'est de la facilité et fait les choux gras de certains. les mêmes d'ailleurs
qui fixe les cases ou classer les humains.

Écrit par : soizik | 07/01/2011

Les commentaires sont fermés.