05/09/2010

"Ouououhhh, ces vilaines sorcières!"

sorciere-15.jpg

 

Ainsi, les mômes auraient peur des sorcières (lire Le Matin d’aujourd’hui). Vilaines, grimaçantes, elles feraient la nique aux petits garçons et aux petites filles.

Mais elles ne sont pas seules: les fantômes et les vampires, aussi, remportent leurs lots de méchanceté. La raison d’un tel tourment: ils illustrent des ouvrages pédagogiques et selon des parents, chrétiens fondamentalistes, «cela nuirait leur apprentissage de vie, du Bien et du Mal». Les familles n’y vont pas avec le dos du balai (de sorcière) et ont demandé d’exclure toute méthode où ces personnages fantasmagoriques apparaissent.

Bon, comment faut-il expliquer à ces parents que cette interdiction n’est tout simplement pas possible. Les lecteurs du monde entier raffolent de ces personnages et même notre bon Walt Disney a utilisé toutes sortes d’êtres maléfiques pour, justement, apprendre aux enfants, la notion du bien et du mal. Imaginez Blanche-Neige sans la Reine ou, encore, les Schtroumpfs sans Gargamel. Impossible!

Non, le monde n’est pas tout beau, tout joli. Il faut lutter. Encore et toujours. Nous sommes là, parents, pour apprendre à démêler le vrai du faux, pour les accompagner sur ce chemin, tantôt joyeux, tantôt difficile.

Et puis, ma foi, j’ai un peu l’impression que nous sommes repartis dans une chasse aux sorcières. Que des parents ne souhaitent pas faire participer leurs mômes à Halloween, cette fête ridicule et consumériste (encore une!), soit! Mais demander de changer les manuels scolaire car cela ne correspond pas à leur «vue éducative», non! Et puis, si nous prêtons voie à ce «vœu» (pieux?) dans notre système laïque, que va t-on demander d’autre? Allez, on renverra les roux de l’école, car ils étaient, au Moyen-Age, synonymes de laideur… comme les sorcières. Stop! Trop de bêtise et d'obscurantisme nuisent!

 

Les commentaires sont fermés.