28/09/2010

Fais ce que je dis, pas ce que fais!

Il y a des matins où il faut se pincer pour être sûre de ce que l’on voit.

C’est le cas, aujourd’hui. 7h40: un papa traverse, avec son minot d’à peine 4 ans, la route de Lausanne. Pas sur un passage pour piétons. Non, ce serait trop d’attente! Sur la chaussée, sans aucune sécurité et au milieu du trafic matinal. Et en plus, il était très zen, le père.

A l’heure où les associations prônent les dangerosités de la route, statistiques à l’appui, c’est tout simplement inconscient. Que va penser le mouflet lorsque, en classe, il va falloir apprendre à traverser une route avec les explications de la Brigade de sécurité routière? Que va-t-il dire à ce parent, s’il continue, des années durant, ce petit manège? Les maîtresses lui martèlent tout le B.A. BA à adopter sur les routes et papa, lui, n’en a que faire! L’éducation passe aussi par les parents. Non?

Les commentaires sont fermés.